Animal Crossing: Happy Home Designer

Grande fan des deux premiers Animal Crossing sur Nintendo DS et 3DS, sur lesquels je pouvais passer un nombre incalculable d’heures, je ne pouvais pas passer à côté de la sortie d’un nouvel opus de la série.

wpid-wp-1444743579117.jpeg

Heureusement, grâce aux tests dévoilés sur l’Internet, je savais à quoi m’attendre avant de l’acquérir et de m’y plonger… Heureusement, car j’aurais été probablement très déçue autrement.
En effet, n’espérez pas découvrir une suite complète aux multiples possibilités qui ont fait le succès de ses prédécesseurs. Avec Happy Home Designer, il ne s’agit là que d’une sorte de spin-off, dans le même univers tout aussi coloré et mignon, mais beaucoup plus réduit.

Et oui, une seule et même tâche vous attend dans ce jeu: valérie-damidoter les maisons de personnages que vous croisez selon un thème. En gros, vous travaillez chez Nook Immobilier en tant que décorat(eur)rice d’intérieur. Jusque là, l’idée me plaisait beaucoup, puisque c’est l’une des activités que je préférais faire dans les anciens AC.
Alors j’ai lancé le jeu, j’ai pimpé mon personnage à mon effigie (à peu près, vu que les possibilités sont très réduites, mais ce n’est pas le plus important), j’ai parlé à Jon qui voulait une ambiance « urbaine et tranquille » dans sa maison, j’ai fait mon taff, et il était content. J’enchaîne une deuxième mission, une troisième, une quatrième.. Tout le monde était toujours content, que je respecte le thème ou pas. Je m’attendais à un système de notation peut-être, un scoring ou quelque chose. Mais non.
Et voilà le petit hic de ce jeu: il n’y a ni challenge, ni la moindre difficulté, ni la moindre récompense.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’à chaque nouveau thème rencontré, l’inventaire se remplit automatiquement de nouveaux meubles/accessoires/vêtements/sol et papier peints dudit thème. Aucunement besoin de  farfouiller, ou de réfléchir à ce qui correspondrait éventuellement au style demandé, ou d’accomplir des missions qui vous ferait gagner tel objet de telle collection. Non, tout vous est servi sur un plateau d’argent.

wpid-wp-1444743398189.jpegIci, Kristine veut des pois partout chez elle: surprise ! nouveaux objets à pois.


Nintendo nous fait croire que Happy Home Designer fait appel à notre créativité, mais celle ci se résume à la disposition dans une pièce d’objets déjà tout designés. D’ailleurs, pour celles et ceux qui ont joué aux précédents AC, toutes les collections nous sont déjà bien connues.
La seule véritable possibilité de création se fait au niveau de la création d’un motif, option que nous avions déjà vue dans Animal Crossing New Leaf.

Après, outre les missions dédiées aux villageois, il y a également la possibilité de décorer des édifices publics (école, hôpital, commerce, etc.), ce que j’ai trouvé un peu plus intéressant. Vous pouvez aussi débloquer (mais très vite et sans le moindre effort) certaines options au fur et à mesure du jeu, telles que la taille et la forme d’une pièce, l’ambiance sonore, ou encore la personnalisation des fenêtres.

Et puis il y a UNE grande nouveauté avec ce nouvel opus: l’utilisation de cartes Amiibo spéciales Animal Crossing. Pour les détenteurs de l’ancienne 3DS non équipée du détecteur NFC intégré sur la New 3DS, pas de panique: un lecteur a été conçu pour rendre lisible vos cartes Amiibo. Il se présente comme ceci:

wpid-wp-1444743554641.jpeg

Il suffit juste de l’approcher de votre 3DS et de l’allumer. J’ai pris le pack spécial avec le jeu, le lecteur NFC et une carte Amiibo spéciale, pour quasiment 55 euros à la Fnac. Sinon, le lecteur seul se vend environ 25 euros.

wpid-wp-1444743350384.jpeg

A quoi servent ces cartes Amiibo ? Tout simplement, à aller décorer l’intérieur du personnage représenté sur la carte, ou l’inviter à visiter une maison que vous venez de décorer. L’intérêt de posséder certains personnages sous forme de carte Amiibo réside dans le fait que vous ne pouvez pas le croiser dans le jeu. C’est un genre de petit bonus. Ou si vous avez la collectionite aigüe comme moi, ce système est parfait pour faire pleurer son porte monnaie dans l’unique but d’avoir tous les personnages. Et quand je dis pleurer, je pèse mes mots, car tenez vous bien: le pack de trois cartes seulement coûte 5 euros.

wpid-wp-1444743491466.jpegLa carte offerte dans le pack spécial

Qu’on se le dise: je me suis offert le jeu en toute connaissance de cause, en sachant qu’il était limité, répétitif et archi simple. En revanche, j’aime toujours autant cet univers, je n’ai pu m’empêcher de sourire bêtement devant l’attitude trop choupie des personnages, j’aime le fait qu’on puisse enchaîner les jours (contrairement aux autres AC qui évoluaient en temps réel), et puis j’aime tout simplement parfois me vider l’esprit et retrouver une âme d’enfant devant un jeu sans avoir à y rester des heures.

Si vous êtes conscients de tout cela, et que vous avez quand même envie de vous le procurer, ne vous inquiétez pas, je suis passée par là, tout va bien se passer 🙂

wpid-wp-1444743518168.jpeg

Recette – Financiers au matcha

Il y a quelques années, mes papilles gustatives et moi-même découvrions pour la première fois le thé vert matcha chez un glacier en bas de chez moi qui en proposait le parfum. Depuis, je n’hésite pas une seconde lorsque je tombe sur un dessert ou une boisson à base de matcha. Parmi tout ce que j’ai pu goûter, tout n’était pas forcément excellent évidemment, certains mets sont très particuliers, mais la plupart du temps je ne suis pas déçue. Et puis très vite l’envie est venue de m’en procurer pour réaliser mes propres recettes maison.

Je ne bois pas le matcha comme le font traditionnellement les japonais, bien trop amer à mon goût. Je le préfère en dessert, ou confiserie, ou en boisson sucrée frappée, car lorsque le mélange de matcha et de sucre est parfaitement dosé, c’est un pur délice… Par chance, de plus en plus de pâtissiers ou autres marchands en France se mettent à proposer des produits colorés et parfumés par cette poudre de thé vert.

Voici quelques exemples de ce que j’ai pu tester:

wpid-wp-1441980591298.jpegUne tablette de chocolat trouvée dans l’aéroport de Bâle (comme d’habitude j’ai craqué pour le packaging en plus)wpid-wp-1441980564977.jpeg IMAG1037_1

wpid-wp-1441980480070.jpegD’étonnants petits biscuits (leur nom aussi :D) provenant de l’épicerie japonaise Japan Market à Bordeaux wpid-wp-1441980445003.jpeg wpid-wp-1441980427245.jpeg

glace matcha 2Un gros pot de glace de la même épicerie

 

wpid-imag0697.jpgUn très bon milkshake sorti cet été chez Columbus Café (un dosage sucre/matcha comme je les aime)

IMG_20140703_111344Ma pâtisserie préférée de tous les temps: un macaron thé vert – framboises de chez La Pâtisserie Essentielle

Pour mes petites préparations, en ce moment j’utilise cette poudre:

wpid-wp-1441980407629.jpeg

Vous pouvez en trouver dans n’importe quel magasin bio normalement. (J’en ai déjà vu également en grande surface mais bien trop chère…)

Et voici une petite recette toute bête de financiers au matcha !

wpid-wp-1441980531188.jpeg

Ne pas hésiter à avoir la main lourde pour le thé 🙂

Et voici le résultat final:

wpid-imag0103.jpg wpid-imag0112_1_2.jpg

Je fais également des matcha latte (plus souvent frappés que chauds), mais je n’ai pas de recette précise car je rajoute le sucre et je goûte au fur et à mesure… Si toutefois vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à me le dire !

gâteau matcha, matcha latte

Bonne dégustation 🙂